map.title

Le gouvernement de demain

Le gouvernement que Macron n'osera pas nommer

Et si un gouvernement était un groupe de personnalités dont les membres étaient recrutés sur... leurs idées ?

Le prochain gouvernement ne devrait ressembler à aucun de ceux qu’on a déjà connus, et mettre en avant beaucoup de visages nouveaux. Et si c’était vraiment le cas ? On a voulu, nous aussi, faire l’exercice : on a bossé avec Usbek & Rica, le média qui explore le futur, pour identifier les grands enjeux d’aujourd’hui et demain. Pour chacun d’eux, on a imaginé un nouveau ministère et, surtout, on a trouvé la personnalité la plus inspirante de son domaine. 

Pour un aperçu des idées qui construiront le monde de demain, c’est là :
 

(Cliquez sur les balises pour découvrir les Ministères de demain)

Réinventer l'école

Ministère de l'éducation
Ministre : Kwame Yamgnane, co-fondateur de l'école 42

Polytechnique, Centrale... Avant, l’école républicaine avait pour mission de former les cadres de l’industrie. Sauf qu’avec l’émergence du web, l’objectif n’est plus de produire en série, mais de créer des plateformes qui changent l’organisation du monde. Bref, pour créer le prochain Facebook ou Airbnb, il faut former des esprits disruptifs. Le profil parfait pour cette mission c’est l’ex-cancre Kwame Yamgnane, un besogneux boulimique de code, co-fondateur de l’Ecole 42, une école gratuite où l’on peut entrer… sans diplôme. Charlemagne 2.0, quoi. Twitter : @Kwame42
http://www.42.fr/

Changer de culture

Ministère des industries créatives
Ministre
: Yves Guillemot, fondateur d'Ubisoft

La Princesse de Clèves, Schubert et Vermeer : ça c’était la Culture pré-web. Aujourd’hui Mario, Lara Croft et Zelda rivalisent avec les trois mousquetaires et Edmond Dantes. Jeux vidéo, cinéma, et musique forment aujourd’hui plus qu’un art, un soft power qui rayonne au delà des frontières. Le ministère doit être là pour organiser et épauler ces industries naissantes, pour faire resplendir aux yeux du monde. Le meilleur ? Yves Guillemot, le patron d'Ubisoft.
.
.

Devenir immortel

Ministère du mieux vivre (et plus longtemps) 
Ministre : Emmanuelle Charpentier, biochimiste

Vivre mieux, c’est que tout le monde cherche à faire, depuis Aristote jusqu’à Tim Ferriss. Mais ils sont moins nombreux ceux qui oeuvrent concrètement pour aider l’humanité à vivre plus longtemps. Parmi ceux-ci, Emmnanuelle Charpentier est une star internationale. Co-fondactrice de la société CRISPR, elle a levé 25 millions de dollars pour développer sa technologie de “copier-coller” génétique - qui permet d’éditer le génome humain (presque) aussi facilement qu’un traitement de texte. L’immortalité paraît tout d’un coup aussi simple que B-A-BA. .
.

Mieux manger demain

Ministère de l'agriculture durable
Ministre
: Maxime de Rostolan

Du poulet aux hormones ? Du cheval dans les lasagnes ? Non merci. L’objet de ce ministère est de rendre l’agriculture durable pour léguer à nos petits-enfants une douce France encore un peu verte, qui préfèrera les produits bio et les circuits courts au glyphosate et au tebuconazole. Et qui mieux que Maxime de Rostolan pour mener cette révolution agricole ? Spécialiste de l’eau, le fondateur de l’association Fermes d’avenir milite pour le développement de nouveaux modèles de fermes inspirés de la permaculture. Il clame haut et fort ses convictions dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron.  En plus un ministre qui a sa propre ferme… avouez que cela aurait de la gueule. @Maxderostolan
https://fermesdavenir.org

Repousser les frontières

Ministère des relations extérieures
Ministre : 
Thomas Pesquet, spationaute

Les frontières, c’est so XIXe siècle. Demain, il n’en restera plus qu’une : l’espace. On entrera en contact avec d’autres civilisations et on cherchera un nouveau ciel bleu sous lequel envoyer des colons audacieux. La personnalité qui s’impose pour nous guider dans l’exploration de l’hyper-espace ? Thomas Pesquet. Spationaute mondialement connu, ingénieur, pilote de ligne, ceinture noire de judo, polyglotte émérite… Difficile d’imaginer meilleur ambassadeur pour rassembler les humains... et les autres formes de vie. @Thom_astro
Instagram : @thom_astro

Réhabiliter l'inutile

Ministère de l'inutile
Ministre
: Abraham Poincheval, artiste

La politique est une question d’équilibre. Et si, au milieu de tous ces ministères très (trop ?) utiles, on réhabilitait l’inutile ? Après tout, “l’inutile ne devrait pas être moins important que le reste…” Cette phrase pourrait être la devise de l’artiste Abraham Poincheval, habitué aux projets loufoques, qu’il s’agisse de vivre dans une bouteille géante sur une plage, dans un ours empaillé au Musée de la Chasse de Paris, ou encore de traverser les Alpes-de-Haute-Provence en poussant un gros cylindre, répondant de la meilleure manière à la phrase de Mark Twain : “ils croyaient que c’était impossible, alors ils l’ont fait”. Dernièrement, il couvait des oeufs au Palais de Tokyo. Pourquoi ? Non, plutôt : pourquoi pas ? .
.

Sauver la planète

Ministère de la Planète
Ministre
: Corine Pelluchon, philosophe

Là, 35h ne suffiront pas. Sauver la planète c’est un boulot à temps plein, qui valait bien un ministère. Réduction des gaz à effet de serre, dépollution des sols, reboisement du territoire… La nouvelle ministre devra se battre sur tous les fronts pour faire entendre la voix d’une planète à deux doigt de clamser. Et l’un des chantiers les moins connu : la création d’une déclaration des droits des animaux. Aux manettes de ce supra-ministère : la philosophe Corine Pelluchon, auteure - entre autres - d’un Manifeste animaliste. @CorinePelluchon ‏
http://corine-pelluchon.fr/

Réconcilier les générations

Ministère des générations futures
Ministre
: deux personnes tirées au sort (une de 77 ans, une de 17 ans)

Moyenne d’âge de l’Assemblée Nationale ? 59 ans. Du Sénat ? 66. C’est comme ça : ce sont souvent les vieux qui gouvernent les jeunes. Et si, pour une fois, on gouvernait ensemble ? Le Ministère des générations futures sera dirigé par un binôme : une personne de 77 ans, une autre de 17 ans - deux représentants de leurs générations qui seront tous deux tirés au sort. Leur mandat sera valable pour un an, du 1er janvier au 31 décembre. Ils siègeront à tous les conseils des ministres et auront un avis consultatif… pour que les générations aient toujours voix au chapitre. .
.

Booster les nouvelles économies

Ministère des économies
Ministre
: Esther Duflo, économiste

Le nouveau paradigme de l’économie ? Demain, ce sera la décroissance. On aura reconnu que le rythme de production actuel n’était pas tenable, et on tentera tant bien que mal d’en effacer les dégâts… C’est pourquoi le ministère de l’économie sera reconverti en ministère “des économies” : produire moins, consommer moins, et peut-être même gagner moins seront ses principaux chantiers. Notre cheffe-économe, s’appellera Esther Duflo, cette brillante économiste du MIT, qui a bossé pour Obama et relie l’économie à la lutte contre la pauvreté et la corruption, ainsi qu’à l’éducation et la santé. Tout un programme. .
.

Garantir la neutralité du web

Ministère d'internet
Ministre
: Antonio Casilli 

« Si c’est gratuit, c’est vous le produit ! ». On connaît la formule, qui résume si bien le succès de Google, Apple, Facebook, Amazon et consorts. Mais comment rémunérer justement les petites fourmis du web que nous sommes tous ? Antonio Casilli devra trancher. Spécialiste du digital labor, le chercheur franco-italien plaide pour une fiscalité numérique et un revenu universel financé par la taxation de ces plateformes du web. Autres chantiers : limiter l’impact des “fake news” sur les internets et préserver la neutralité du web. Bon courage… www.casilli.fr
@AntonioCasilli

Sécuriser les réseaux

Ministère des protections civiles
Ministre :
Rayna Stamboliyska 

Les temps changent. Les bandits d'aujourd'hui ne squattent plus les saloons mais les cyber-cafés. Vol de données, piratages d’institutions, espionnage industriel : la menace cyber ne fait plus rire personne. Le principal chantier du ministère des protections civiles sera de sécuriser l’ensemble des réseaux informatiques. Experte en data et consultante en gestion de risques et de crises, Rayna Stamboliyska est la bonne personne pour relooker les services de la place Beauvau et du Quai d’Orsay autour de cette cyberpriorité. @MaliciaRogue
.

Inventer un droit des robots

Ministère de la relation homme-machine
Ministre : Alain Damasio

Après s’être attaqués aux cols bleus, robots et algorithmes s’attaquent aux cols blancs ! Autrement dit, nos interactions avec les machines seront toujours plus nombreuses, voire plus dangereuses. Mais comment résoudre les conflits entre machines et citoyens ? Peut-on vraiment développer toutes sortes de machines intelligentes ? Y a-t-il des algorithmes opaques, injustes voire illégaux ? Loin d’être exotiques, ces questions sont fondamentales pour nos démocraties, et constituent la raison d’être de ce ministère. Son patron ? Alain Damasio, génial ermite, contre-penseur critique et auteur du roman d’anticipation mythique La Horde du contrevent. .
.

Ringardiser la prison

Ministère des droits humains
Ministre : Virginie Gautron


Le taux d’occupation des prisons ? 117%. Autant dire que les détenus sont traités comme du bétail. Il est temps de développer des peines alternatives et de mettre le paquet sur la réinsertion des anciens taulards. Et personne n’est mieux placé pour mener à bien cette mission que Virginie Gautron, chercheuse experte en droit pénal et sciences criminelles à l’université de Nantes. .
.

La curiosité est votre meilleur défaut

Inscrivez-vous à Merci Alfred pour recevoir deux fois par semaine des idées qui changent