Vers très chauds

Vers très chauds

Pendy Offmann

Pour Rimbaud, le poète devait être un « voyant ». Pendy Offmann, lui, serait plutôt du genre voyeur : il fait de la pornésie.

Sous son manteau d’astrakan et son haut-de-forme, il arpente les terrasses de Paris pour proposer aux passants sa plume grivoise. Prêtez-lui trois ou quatre mots, même les plus innocents. En quelques minutes, il en tirera un poème qui pourrait bien dévoiler des fantasmes insoupçonnés... Pendy offre aussi ses services par e-mail : si vous tentez de conquérir une demoiselle un peu poète et pas trop farouche, ça pourrait vous donner un petit coup de pouce.

Même notre ministre du redressement productif* lit Pornésie. En ce moment plus que jamais.

*Authentique : Pendy a vendu son livre à Arnaud Montebourg en personne. Où le trouver : le vendredi à 20h au Progrès, 21h chez Prune ; le samedi à 20h au Café Charlot, à 21h au Little Red Door
Pendy offre même un poème aux trois premiers qui lui enverront 5 mots sur sa page Facebook, prix à négocier pour les suivants !
Pour acheter le livre, c'est ici.

La curiosité est votre meilleur défaut

Inscrivez-vous à Merci Alfred pour recevoir deux fois par semaine des idées qui changent