En avant les histoires

En avant les histoires

Les mots tirés de personnages célèbres

Vous vous souvenez de Où est Charlie, le jeu où on doit retrouver un grand dadais en marinière rouge, un magicien et un chiot dans une foule bariolée ? Eh bien on a décidé de faire pareil… avec la langue française. En cherchant bien, on trouve dans notre langue tout un tas de mots qui viennent de persos de la littérature, de l'histoire ou la mythologie*… vous saviez par exemple que Sosie, c’était un esclave ? Dulcinée une paysanne ? Écho, une nymphe ? 

*Ce plan n'est (malheureusement pas) sponsorisé par Bernard Pivot

Les termes issus de la littérature 


Dulcinée : Dulcinée del Toboso, c’était la target de Don Quichote, une paysanne qu’il prenait pour une princesse, dans le célèbre roman de Cervantes.

Espiègle :  Till Eulenspiegel, dans la littérature populaire flamande, c’est un saltimbanque facétieux et complexe dont la folie apparente masquerait une réelle sagesse. En français ça donne espiègle. 

Rocambolesque - Rocambole c'est un bad-boy crapuleux et aventureux créé par Pierre Ponson du Terrail dans Les Drames de Paris (1857)

Sacripant : Sacripante c'est un roitelet d’une région caucasienne, personnage façonné par Boïardo Matteo Maria dans Roland amoureux (1476-1494). 

Pantalon : Pantalone c'est un bouffon de la comedia dell’arte, vêtu d'une longue culotte qui tombait droit sur les pieds. A l’époque, il était d'usage de porter des collants...

Pipelette : dans les Mystères de Paris, d'Eugène Sue, on trouve un couple de concierge Anastasie et Alfred Pipelet. Ils épient, cancannent et bavassent toute la journée, au point que leur patronyme se mue en sobriquet. Les Pipelet sont donc des pipelettes. 

 

Les termes issus de la mythologie


Echo : Zeus, demande à la nymphe Écho de détourner l’attention de sa femme Hera, pour pouvoir batifoller pépère. Jalouse, Héra lui lance un sort : elle ne peut plus parler et se contente de répéter ce que les autres disent. 

Egérie : dans la mythologie romaine, Égérie était une nymphe associée aux sources. Elle était l’inspiratrice des lois du roi Numa Pompilius.

Sosie : Pour séduire Alcmène, Jupiter prend l'apparence d’Amphitryon parti à la guerre, et Mercure celle de son esclave... Sosie. L’imposture est parfaite et la belle Alcmène se fait avoir. Amphitryon devient l’un des cocus les plus célèbre de l’histoire. Mais la postérité est moins vache avec Sosie, qui entre dans le langage comme la copie-conforme d’une personne célèbre.  

Mentor : lui, c’est un des meilleurs potes d’Ulysse. Il est surtout connu pour avoir été le prof’ particulier de son fils, Télémaque, pendant que son père se baladait aux quatre coins de la Méditerranée. Et pour Télémaque, Mentor était plus qu’un prof, presque un père… un mentor, quoi.

Laïus : Dans la mythologie grecque, Laïus est le roi de Thèbes et le père d'Œdipe. Pas de bol. 

 

Les termes issus de personnages réels 


Algorithme : c'est le nom françisé du mathématicien arabe Mohammed Ibn Mussa al-Khowarismi (9ème siècle), inventeur de l'algèbre. Pas mal. 

Béchamelle : le mot est un hommage à l’ancien maître d’hôtel de Louis XIV Louis de Béchameil. Ça passe crème. 

Colt : Clint Eastwood doit toute sa carrière à l'inventeur de ce pistolet inimitable, Samuel Colt. 

Macadam : John London Mac Adam, était un ingénieur du 18ème siècle qui inventa le revêtement qui porte son nom. Sans lui, le périphérique ne serait qu’une vulgaire barrière champêtre.

Mécène :  pote de l'empereur Auguste, qui a claqué toute sa thune pour promouvoir les arts.

Poubelle : Eugène Poubelle, n'aimait pas la crasse. Le préfet de Paris imposa l’utilisation de "boîtes à ordures".  

Vespasienne : l’empereur Vespasien (1er siècle) était sacrément pingre, au point de faire une taxe sur les urinoirs publics, qui lui rendent désormais hommage.

La curiosité est votre meilleur défaut

Inscrivez-vous à Merci Alfred pour recevoir deux fois par semaine des idées qui changent