map.title

Les meilleurs bars-concerts de Paris

Où écouter de la musique live à Paris ?

On a planché avec Jack, le média musique de Canal+, pour trouver les meilleurs bars à concert de la capitale.

Les sirènes de Chinatown

On vous l’accorde : le bâtiment ne paye pas de mine. Mais une fois passée la porte du Chinatown, vous ne regretterez pas d’être venus. Car vous aurez pénétré dans une institution du karaoké, où les chanteurs à vestes à paillette se bousculent pour monter sur scène et se lancer dans des interprétations passionnées des grands classiques chinois, français, vietnamiens ou thaïlandais. L’occasion idéale de groover sur du Claude François en dégustant un délicieux canard laqué.

Plus d'infos
Chinatown Olympiades
44 avenue d'Ivry
Porte d'Ivry

Celui où (re)trouver l'amour

Derrière sa façade de boui-boui méditerranéen, l’Espace B (pour “Berbère”) cache une belle salle de concert à la programmation aussi savoureuse que le couscous que l’on y sert. Ici, on écoute de tout, pourvu que le groupe soit indépendant et la musique de qualité. Et si vous êtes victime d’un coup de foudre pendant un concert, il vous suffira d’envoyer un mail à l’adresse amour@espaceb.com, et le staff se chargera de retrouver l’élu(e) de votre coeur. De la musique et du love.

Plus d'infos Espace B
16 rue Barbanègre
Corentin Cariou

Pile ou face ?

Bar-restaurant convivial au rez-de-chaussé, musique live au sous-sol : franchement, on sait toujours pas quel étage on préfère. En bas, on pourra écouter toutes les perles du vivier musical de la Goutte d’or et danser au son d’un répertoire varié et toujours original. En haut, on pourra engager la conversation avec des inconnus, dans l’ambiance feutrée d’une ancienne salle de bal art déco. On tire au sort ?

Plus d'infos
 
Olympic café
20 rue Léon
Château Rouge

Musico-thérapie

Certes, l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul n'accueille plus de patients. Mais ce n’est pas pour autant que vous n’y trouverez pas le remède anti-déprime dont vous avez besoin. Car immergé dans l’expérience Grands Voisins, on se sent bien. Et c’est peut-être grâce à la musique qu’on y écoute : l’ancienne Lingerie hospitalière a été reconvertie en café-bar ultra chill, qui accueille régulièrement sur sa petite scène des groupes toujours qualis. Et justement, ce soir c’est fanfare.

Plus d'infos Les Grands voisins
74 avenue Denfert-Rochereau
Denfert-Rochereau

Le plus vieux cabaret d'Europe

Au Bal Blomet, on y entre un peu comme dans un musée. Car depuis sa réhabilitation en 2017, le plus ancien cabaret d’Europe offre un voyage à travers les époques, entre le speakeasy New-Yorkais et le Montparnasse des années folles. La seule différence avec une expo, c’est qu’on pourra y savourer d’excellents cocktails en écoutant les impros pêchues des meilleures groupes de jazz du monde.

Plus d'infos 
Bal Blomet
33 rue Blomet
Sèvres-Lecourbe

Comme à Chicago

L’Utopia, c’est un bar de blues comme il n’en existe qu’à Chicago. Et ici, c’est Jacques le patron. Alors il fait ce qu’il lui plaît et surtout, il fait rentrer qui il veut. Ce soir à l’affiche, c’est Jean-Jacques Milteau, dieu vivant de l’harmonica. Les habitués défilent mais vous, le patron ne vous voit même pas. Vous vous glissez derrière deux filles. Jacques laisse passer, mais il impose ses conditions : il va falloir partager la même table. On dirait presque qu’il vous mâche le travail.

Plus d'infos Utopia
79 rue de l'Ouest
Pernety

Un boeuf manouche

On est lundi soir : direction le Piano Vache. Car tous les lundis, la star du jazz manouche Rodolphe Raffali dégaine sa guitare acoustique et se lance dans des impros déchaînées devant les amateurs rassemblés pour l’occasion. Comme d'habitude, on prendra un moment pour admirer la fameuse tête de bovidé empaillée ayant donné son nom à ce joyeux capharnaüm, immortalisé par Klapisch dans son Péril Jeune.

Plus d'infos Le Piano Vache
8 rue Laplace
Cardinal Lemoine

Sessions jazz manouche tous les lundis soirs

Le temple du moonwalk

Enfin un endroit ou vous ne vous contenterez pas de battre la mesure avec votre pied droit, frustré de ne pouvoir exhiber vos nouveaux dance moves. Parce qu’au Bizz’Art, c’est simple : si la musique vous plaît, vous dansez. Et croyez-nous, ça sera le cas, car personne ne résiste aux rythmes ultra groovy des groupes funk et soul qui s’approprient la scène à la nuit tombée. L’occasion d’apprécier le nouveau parquet en bois clair fraîchement lustré - très propice à la pratique du moonwalk.

Plus d'infos Bizz'Art
167 quai de Valmy
Jaurès

Photo © Olivier Gestin

Celui où on scat

Ici, les musiciens mènent une bataille : réhabiliter le scat, ce mode d’improvisation massacré par le “Scatman” dans les années 90. Et pourtant : ici, scatter, c’est super sympa(padapapa), très doux (bidou) voire même complètement chic(pidic). Les chanteurs de jazz vocal se succèdent et improvisent à base d’onomatopées sur les standards que tout le monde connaît. Vous verrez : en repartant, vous les chantonnerez sûrement.

Plus d'infos L'Apostrophe
23 rue de la Grange aux Belles
Colonel Fabien

Sessions jam vocale les premiers mercredi du mois. Photo © Jean Marie Guerin

Du jazz dans un squat

Depuis Duke Ellington et son Take The A Train, les jazzmen ont toujours aimé les trains. Ici, ce sont ceux du Conservatoire national qui viennent jammer tous les soirs avec les grosses pointures de passage à Paris. Le lieu ? Une ancienne gare de la Petite Ceinture re-décorée en mode squat berlinois. Mais attention, le patron ne rigole pas plus avec le swing qu'avec la discipline : interdiction de parler pendant les concerts.

Plus d'infos Gare jazz
1 avenue Corentin Cariou
Crimée

Samouraï et flamenco

Un Japonais prof d'arabe, fan d’équitation, de flamenco et de cor de chasse : Takemotosan paraît tout droit sorti d'un roman de Murakami. Surréaliste ? Oui. Surtout le samedi soir, quand le bar à cocktail japonais Minato se transforme en brèche spatio-temporelle. Pendant qu’on déguste notre Nikka Taketsuru Pure Malt, Takemoto sort la guitare. Direction l’Andalousie.

Plus d'infos Minato
5 rue de Louvois
Quatre Septembre

Concerts flamenco de Takemoto les 1er et 3èmes samedis du mois de 18 heures à 20 heures. Le reste du temps, possible de réserver une salle de karaoké japonais...

Le summum du street

Pas besoin d’être un virtuose du ukulélé, ni d’aucun autre instrument d'ailleurs, pour s’exprimer ici. Au contraire. Aux soirées beatbox du FGO Barbara, la seule chose qui émettra un son, c’est votre bouche.  Alors que ce soit pour participer à des impros slam ou bien pour lâcher des punchlines cosmiques à la Eminem dans 8 Mile, on a tous une raison d'y passer. Et même les autres soirs, la programmation du FGO vaut toujours le détour.

Plus d'infos
 
 
FGO Barbara
1 rue Fleury
Barbès-Rochechouart

Prochaine Jam Beat Box Session le jeudi 7 mars à 19h30